Dr Anne-Marie Mes-Masson, Ph.D.

Professeure titulaire, Université de Montréal;
Département de médecine, Faculté de médecine;
Institut du cancer de Montréal, CRCHUM, Université de Montréal.
 
Mots clés : cancers de l’ovaire et de la prostate, biobanque, biologie moléculaire et cellulaire, modèles du cancer de l’ovaire, microétalage des tissus, biomarqueurs pronostiques et prédictives, nouvelles thérapies, microfluidiques

Contact :

anne-marie.mes-masson@umontreal.ca

Bureau: 514-890-8000 x.25496

Laboratoire: 514-890-8000 x.25491

1979 B.Sc., Université d'Ottawa - Biologie cellulaire

1984 Ph.D., Université McGill - Virologie/Biologie moléculaire

1986 Post-doc. University of California, Los Angeles - Biologie moléculaire

1990-1993 FRQS Chercheur boursier : Junior 1

1994-1995 FRQS Chercheur boursier : Junior 2

1995-1999 FRQS Chercheur boursier : Senior 

1999-2004 FRQS Chercheur boursier : National 

  • 2015-2019 (PI) Strategic grant, Quebec Breast Cancer Foundation
    “Quebec breast cancer foundation tissue microarray consortium for biomarker evaluation”

  • 2011-2018 (PI) Team grant, Terry Fox Research Institute
    “A pan-Canadian platform for the development of biomarker-driven subtype specific management of ovarian cancer (Phase II)”

  • 2011-2018 (PI) Network grant, Fonds de recherche du Quebec-Santé
    “Réseau de recherche sur le cancer”

  • 2015-2017 (PI) Operating grant, Cancer Research Society
    “Ovarian tumors on-chip: quantitative tools to predict chemo response using patient-specific proliferation assays”

  • 2015-2017 (PI) Operating grant, Cancer Research Society
    “PARP inhibitor response in epithelial ovarian cancer: theranostic biomarkers and combination therapies”

  • 2015-2016 (PI) Operating grant, Canadian Institutes of Health Research
    “Bridging discovery to clinic: from biomarkers to therapeutic developments in ovarian cancer”

  • 2014-2016 (PI) Operating grant, Canadian Cancer Society Research Institute
    “Microfluidic based empirical testing versus predictive biomarkers to stratify cancer care in ovarian cancer patients”

  • 2013-2016 (co-PI) Team grants, Movember GAP1
    “Unique TMAs project” and “Tissue biomarker project”

  • 2012-2016 (co-PI) Team grant, Terry Fox Research Institute
    “Canadian Prostate Cancer Biomarker Network - Phase II)”

Prix et récompenses

2014 Prix d’excellence de carrière - Centre de recherche du CHUM

2013 Karen Campbell Award for Research Excellence - Ovarian Cancer Canada

2010 Chercheure Ph.D. de l'année - Département de médecine, Université de Montréal

Caractéristiques moleculaires du cancer de l’ovaire et de la prostate

Dre. Anne-Marie Mes-Masson a un intérêt de longue date pour les cancers de l’ovaire et de la prostate, tant au niveau fondamental que translationnel ou clinique. Elle a investi des efforts considérables pour mettre en place une vaste banque de tissus ovariens et prostatiques rassemblant des échantillons congelés frais de tissus normaux, bénins et tumoraux, et des échantillons fixés et conservés en paraffine. Dr Mes-Masson participe également à l'élaboration de nombreux modèles de cancer de l'ovaire utilisables en recherche via notamment le développement de cultures primaires dérivées de tissus cancéreux, de lignées cellulaires immortalisées uniques, ainsi que du matériels 3D (sphéroïdes) et des xenogreffes en souris. Les intérêts de recherche du Dr Mes-Masson se concentrent sur la caractérisation moléculaire des cancers de l’ovaire et de la prostate afin de mieux appréhender leur étiologie et leur biologie. Grâce à la banque de tissus et aux lignées cellulaires dérivées, il est maintenant possible d’évaluer et de caractériser, à l’échelle du gène et de la protéine, des biomarqueurs pronostiques et prédictifs dans l’éventualité d’une future utilisation clinique. Le Dr Mes-Masson a identifié des gènes modulés au cours de l'initiation et progression de ces cancers et caractérisé les paramètres biologiques qui sont affectés par leur modulation en utilisant des essais in vitro et in vivo. Les recherches menées par la Dre Mes-Masson sont également orientées vers le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques pour le traitement des cancers de l'ovaire et de la prostate. En outre, elle a récemment développé les technologies microfluidique et de microdissection tissulaire permettant de tester empiriquement la réponse de tumeurs à différentes drogues.

Projets en cours (techniques utilisées) :

  1. Recherche de biomarqueurs pronostiques et prédictifs par micro-puces à l’ADN, réseau SNP et séquençage haute résolution, ainsi que par immunohisto chimie ou immunofluorescence sur micro-étalages de tissus.

  2. Développement de nouvelles stratégies de traitement pour le cancer épithélial de l’ovaire séreux de haut grade par de multiples essais de combinaisons thérapeutiques faisant intervenir inhibiteurs de PARP et autres chimiothérapies.

  3. Caractériser le rôle central de la GTPase Ran lors de la mitose des cellules cancéreuses et établir le lien entre aneuploïdie et dépendance à Ran à l'aide de notre panel unique de lignées cellulaires EOC présentant des caryotypes complexes et des réponses variées à différentes chimiothérapies.

  4. Développement de nouvelles molécules qui inhibent Ran et évaluation de leur valeur thérapeutique en tirant parti de nos modèles EOC in vitro (sphéroïdes et lignées cellulaires) et in vivo (xénogreffes en souris).

  5. Anticiper la réponse à la chimiothérapie de cancers épithéliaux de l’ovaire et de la prostate en utilisant des tumeurs micro-disséquées (TMDs) cultivées ex-vivo dans des dispositifs microfluidiques. Les TMDs sont dérivées de xénogreffes de lignées cellulaires ou de tumeurs et de biopsies de patients atteints de cancer de l'ovaire et de la prostate. La valeur prédictive de ce test empirique est comparée à celle obtenue par l’analyse de l’expression de biomarqueurs connus.

  6. Déterminer l’effet de la stimulation/inibition du récepteur aux androgènes et de l’expression d’IKKe sur la motilité et la prolifération cellulaire dans le cancer de la prostate, ainsi que la survie (mort cellulaire, sénescence ou arrêt du cycle cellulaire) de cellules hormone-sensibles ou résistantes à la castration.

Sites connexes :

  1. Page CRCHUM 

  2. Programme de biologie moléculaire de l’Université de Montréal

  3. Réseau de recherche en cancer

Plateformes : 

  1. Pathologie Moléculaire

 

Post-docs

  1. Abdul Lateef (lateefjh@gmail.com)

  2. Zied Boudhraa (boudhra.zied@gmail.com)

  3. Shuofei Cheng (shuofei.cheng@gmail.com)

  4. Laudine Communal (laudine.communal@gmail.com)

  5. Amine Lounis (lounis.amine@hotmail.com)

Anciens (5 dernières années)

  1. Guergana Tchakarska

  2. Mohana Marimthu

  3. Michael Quinn

  4. Das Tamal

  5. Isabelle Letourneau

  6. Valérie Forrest

  7. Mustapha Benaissa

Étudiants au Doctorat

  1. Sylvie Clairefond (clairefond.sylvie@gmail.com)

  2. Hubert Fleury (fleury.hu@gmail.com)

  3. Maxime Cahuzac (maxime.cahuzac@umontreal.ca)

Anciens (5 dernières années)

  1. Ingrid Labouba

  2. Philippe Gannon

  3. Magdelena Zietarska

  4. Julie Lafontaine

  5. Hervé Koumakpayi

Étudiants à la Maitrise

  1. Alexandre Sauriol (alexandre.sauriol.1@umontreal.ca)

  2. Kayla Simeone (kayla.simeone@umontreal.ca)

  3. Sara Al Rubaish (sararubaish@hotmail.com)

Anciens (5 dernières années)

  1. Khalid Akkour

  2. Marc Olivier Bienz

  3. Mélina Astolfi

  4. Jacinthe Roussy

  5. Rayane El Masri

  6. Lu-Lin Wang

  7. Véronique Barres

  8. Julie Desgagnés

  9. Karine Normandin

  10. Vincent Fradet

Associés de recherche

  1. Euridice Carmona (euricarmona@gmail.com)

  2. Cécile Le Page (cecilelepage@yahoo.ca)

  3. Benjamin Péant (peantb@yahoo.fr)

  4. Véronique Ouellet (ouelletv@gmail.com )

Adjoints de recherche

  1. Estelle Schmitt (estellem.schmitt@gmail.com)

  2. Kossay Zaoui (kossay.zaoui@mail.mcgill.ca)

Assistantes de recherche

  1. Alexandria Aubourg (alexandria.aubourg.chum@ssss.gouv.ca)

  2. Chantale Auger (chantaleauger12@yahoo.com)

  3. Véronique Barrès (veronique.barres@gmail.com)

  4. Monique Bernard (monique.bernard@umontreal.ca)

  5. Renée Bernatchez (renee.bernatchez.chum@ssss.gouv.qc.ca)

  6. Christine Caron (caron_christine25@hotmail.com)

  7. Geneviève Cormier (genevievecormier@gmail.com)

  8. Manon de Ladurantaye (manon.deladurantaye.chum@ssss.gouv.qc.ca)

  9. Nathalie Delvoye (nathaliedelvoye@yahoo.ca)

  10. Gabriela Fragoso (fragosogabriela@yahoo.com)

  11. Doris Jiofack (risdoj@yahoo.fr)

  12. Jennifer Kendall-Dupont (jen.kendalldupont@gmail.com)

  13. Kim Leclerc-Desaulniers (kim.leclerc-desaulniers.chum@ssss.gouv.qc.ca)

  14. Liliane Meunier (liliane.meunier@gmail.com)

  15. Adriana Orimoto (adriorimoto@gmail.com)

  16. Lise Portelance (liseportelance@yahoo.ca)

  17. Claudia Syed (claudia.syed@gmail.com)

  18. Teodora Yaneva (teoyan@gmail.com)

Préposées à la recherche

  1. Ashley Harrison (ashley_s_harrison@hotmail.com)

  2. Zoey Masson (zoey.masson@gmail.com)

Adjointes administratives

  1. Louise Champoux (louise.champoux3@sympatico.ca)

  2. Mélanie Morin (melanie.morin.chum@ssss.gouv.qc.ca)

Rédactrice scientifique

Jacqueline Chung (jwachung@gmail.com)

Bioinformaticien

Nicolas Luc (nicol.luc@gmail.com)

  1. Kobel, M., et al., An Immunohistochemical Algorithm for Ovarian Carcinoma Typing. Int J Gynecol Pathol, 2016.
  2. Astolfi, M., et al., Micro-dissected tumor tissues on chip: an ex vivo method for drug testing and personalized therapy. Lab Chip, 2016. 16(2): p. 312-25.
  3. Koti, M., et al., A distinct pre-existing inflammatory tumour microenvironment is associated with chemotherapy resistance in high-grade serous epithelial ovarian cancer. Br J Cancer, 2015. 112(7): p. 1215-22.
  4. Fleury, H., et al., Novel high-grade serous epithelial ovarian cancer cell lines that reflect the molecular diversity of both the sporadic and hereditary disease. Genes Cancer, 2015. 6(9-10): p. 378-98.
  5. Marques, M., et al., Chemotherapy reduces PARP1 in cancers of the ovary: implications for future clinical trials involving PARP inhibitors. BMC Med, 2015. 13: p. 217.
  6. Labouba, I., et al., Potential Cross-Talk between Alternative and Classical NF-kappaB Pathways in Prostate Cancer Tissues as Measured by a Multi-Staining Immunofluorescence Co-Localization Assay. PLoS One, 2015. 10(7): p. e0131024.
  7. Chene, G., et al., The ARID1A pathway in ovarian clear cell and endometrioid carcinoma, contiguous endometriosis, and benign endometriosis. Int J Gynaecol Obstet, 2015. 130(1): p. 27-30.
  8. Le Page, C., et al., Specimen quality evaluation in Canadian biobanks participating in the COEUR repository. Biopreserv Biobank, 2013. 11(2): p. 83-93.
  9. Deschenes-Simard, X., et al., Tumor suppressor activity of the ERK/MAPK pathway by promoting selective protein degradation. Genes Dev, 2013. 27(8): p. 900-15.
  10. Wiegand, K.C., et al., ARID1A mutations in endometriosis-associated ovarian carcinomas. N Engl J Med, 2010. 363(16): p. 1532-43.