Nouvelles

L'Institut acquiert le premier trieur de cellules à système fermé au Canada

Photo - L'Institut acquiert le premier trieur de cellules à système fermé au Canada

L'Institut du cancer de Montréal est fier d'annoncer l'achat d'un trieur de cellules unique au Canada.

Cette acquisition représente un pas énorme dans le développement d'un nouveau type de traitement du cancer au Québec, soit l'immunothérapie par transfusion de cellules immunitaires anti-cancer. Il s'agit d'un traitement de thérapie cellulaire personnalisé et novateur dont les composantes thérapeutiques sont puisées à même les tumeurs des patients.

Ce trieur de cellules à système fermé acheté au coût de 500 000 $ a été financé grâce aux efforts considérables menés par les membres du Cercle des jeunes ambassadeurs dans le cadre du Casino contre le Cancer. Cet événement-bénéfice majeur a été mis sur pied en 2012 par Jean-François Séguin, un jeune professionnel de Montréal, alors qu'il cherchait un moyen d’honorer la mémoire de sa mère, Diane Asselin, décédée à l’âge de 58 ans des suites d’un cancer. Depuis la 1re édition en 2012, plus de 650 000 $ nets ont été récoltés au profit du fonds de recherche Diane Asselin pour la recherche en immunothérapie de l’Institut du cancer de Montréal.

Pour Jean-François Séguin, ainsi que pour tous les jeunes ambassadeurs de l’Institut du cancer de Montréal, la recherche sur le cancer est primordiale. Dr Jean-François Cailhier, professeur à l’Université de Montréal, chercheur au Centre de recherche du CHUM, membre de l’Institut du cancer de Montréal et du Cercle des jeunes ambassadeurs, est d’avis que pour aller plus loin dans la lutte contre le cancer, il faut se doter d’équipements à l’avant-garde de la technologie : « Cet équipement nous permettra d’amener maintenant la médecine de demain au chevet du patient et ainsi, de demeurer un chef de file en oncologie au Canada et même en Amérique du Nord. »

Ce type de traitement a déjà donné des résultats encourageants chez les personnes atteintes du cancer de la peau qui ne répondaient pas aux traitements traditionnels. Les chercheurs membres de l’Institut du cancer de Montréal espèrent ainsi pouvoir traiter leurs premiers patients d’ici deux ans. Cet appareil à la fine pointe de la technologie a été installé dans une salle du CHUM, dédiée à la culture cellulaire pour des fins thérapeutiques. 

Au nom des patients et des chercheurs, l'Institut tient à remercier les membres du Cercle des jeunes ambassadeurs sans qui cet investissement majeur n'aurait pu voir le jour. L’achat de cet équipement de pointe permettra à l’Institut de se positionner en tant que pôle de recherche performant et innovateur dédié à la lutte contre le cancer en immunothérapie.

 

Sur la photo : Dr Simon Turcotte, chirurgien et chercheur au CHUM et membre de l’Institut du cancer de Montréal, Réjean Lapointe, Ph. D., responsable de l’axe Cancer au Centre de recherche du CHUM et directeur scientifique de l’Institut du cancer de Montréal, Dr Jean-François Cailhier, professeur à l’Université de Montréal, chercheur au Centre de recherche du CHUM, membre de l’Institut du cancer de Montréal et du Cercle des Jeunes ambassadeurs et Sandy Pelletier, agente de recherche au Centre de recherche du CHUM et de l'Institut du cancer de Montréal prennent la pose avec le trieur de cellules.