Nouvelles

Dre Diane Provencher : les patientes en tête depuis 30 ans

Photo - Dre Diane Provencher : les patientes en tête depuis 30 ans

En résidence en obstétrique et gynécologie à l’Université McGill (1979-1984), Dre Diane Provencher désirait mieux aider ses patientes. Direction le sud pour compléter sa formation. Elle entame alors un postdoctorat en gynécologie oncologique à l’Université de Miami en 1986 et devient ainsi « la 2e femme à intégrer ce programme américain! »

Comme clinicienne, une évidence la frappe plus tard : « la nécessité de faire le pont entre le travail clinique et la recherche fondamentale pour faire avancer les traitements offerts à nos patientes. »

Aujourd’hui, l’expertise développée au Centre de recherche du Centre Hospitalier de l’Université de Montréal (CRCHUM) résonne dans la récente étude internationale menée par la Dre Diane Provencher via le Groupe canadien des essais sur le cancer (CCTG) : Étude de la phase II portant sur la chimiothérapie intrapéritonéale (IP) conjuguée à la chimiothérapie intraveineuse (IV) par rapport à la combinaison carboplatine et paclitaxel administrée par voie IV à des patientes qui ont un épithéliome de l’ovaire réduit de façon optimale par une intervention chirurgicale suivant une chimiothérapie intraveineuse néoadjuvante OV.21.

Pour lire la suite de l'article, cliquez sur le lien.